jeudi 2 juillet 2015

Entraînez-vous à la traduction avec le poète Guillaume Apollinaire (1880-1918) et mémorisez son poème en chantant


Portrait d'Apollinaire par Jean Metzinger 1910
Le Pont Mirabeau

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
            Et nos amours
       Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure
 
Les mains dans les mains restons face à face
            Tandis que sous
       Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l'onde si lasse
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure
 
L'amour s'en va comme cette eau courante
            L'amour s'en va
       Comme la vie est lente
Et comme l'Espérance est violente
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure
 
Passent les jours et passent les semaines
            Ni temps passé 
       Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure

And our amours
Shall I remember it again
Joy always followed after Pain

Comes the night sounds the hour
The days go by I endure

Hand in hand rest face to face
While underneath
The bridge of our arms there races
So weary a wave of eternal gazes


Comes the night sounds the hour
The days go by I endure

Love vanishes like the water’s flow
Love vanishes
How life is slow
And how Hope lives blow by blow


Comes the night sounds the hour
The days go by I endure

Let the hour pass the day the same
Time past returns
Nor love again
Under the Mirabeau flows the Seine

Comes the night sounds the hour
The days go by I endure



Et puis pourquoi ne pas mémoriser ce joli poème en le chantant avec Serge Reggiani :

                                       

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

commentaires

tél +(33) 06 29 15 20 83 / capolyptica@gmail.com


Pédagogie Gattegno